Lens, Pas-de-Calais, France
+33782164149
p@rser.fr

Graffiti sur cellophane en partenariat avec le Louvre – Lens

Graffeur dans les Hauts-de-France

Graffiti sur cellophane en partenariat avec le Louvre – Lens

Graffiti sur cellophane au Louvre Lens

Attention cette activité de graffiti sur cellophane s’est déroulée il y a plus de 5 ans. Parcourez les dernières publications du site web pour avoir un contenu de qualité plus récente.

Le Louvre Lens a fait appel à Parse pour animer un atelier graffiti sur cellophane pendant un après midi entier.

Le graffeur accueilli les visiteurs en présence des médiateurs du Louvre Lens et a installé des espaces cellograff pour que chacun essaie d’y reproduire des détails de certaines œuvres du musée.

En parallèle, l’artiste a réalisé une fresque avec la même forme d’oiseau déclinée en 3 dessins différents : Un réaliste et deux remplis avec des détails de deux œuvres visibles au Louvre Lens.

Saurez-vous les retrouver?

Merci à toute l’équipe du Louvre Lens pour son accompagnement ainsi que les visiteurs pour leur intérêt porté.

Exposer du graffiti au musée?

Cette activité de graffiti sur cellophane m’a fait me poser une question avec les participants. Est-ce qu’on pourrait exposer du graffiti dans un musée?

On voit déjà beaucoup de street-art dans les galeries privées et autres. Le graffiti étant illégal et dans la rue, il faudrait que l’on découpe des pans de murs avec des graffitis et les exposer, si on voulait les voir dans ces mêmes galeries.
On pourrait faire la même remarque dans les musées d’art moderne ou contemporain. C’est plutôt d’actualité.

Mais dans les musées d’art tout court?

Est-ce que les acteurs majeurs du graffiti mondial auront leur place dans une avenir lointain dans des musées comme le Louvre? Il faudrait que le graffiti soit reconnu comme une forme d’art. L’ennui c’est que si on reconnait certains graffiti comme de l’art, on est obligé de reconnaitre tous les graffitis comme de l’art. C’est à dire même le tag ou le chrome dégueulasse sous un pont que tout le monde décrie souvent dans les articles des journaux. Pour moi, rien de plus naturel, car le geste en lui même est déjà une forme d’art. Je n’ai pas de réponse à cette question car elle mériterait des années de recherche et de débat. Qui plus est, qui s’en chargerait?

3 Dernieres publications
Graffeur à Wasquehal : Une Fresque Gourmande à l’Hôpital Mikkado On se retrouve pour une plongée artistique au cœur de Wasquehal, où mon dernier projet en tant que graffeur à Wasquehal a pris vie à l’hôpital de jour Mikkado. Cette fois-ci, on plonge dans une fresque loufoque et colorée, mettant en scène un combat épique entre un brocoli et une cannette de soda sur un ring artistique. Le Début de l’Aventure : Un Ring, des Couleurs et de la Créativité Tout a commencé avec l’idée de transformer la salle de repas de l’hôpital en un lieu vivant et joyeux. Et quoi de mieux pour animer les repas qu’un ring de boxe imaginaire où se joue un duel inédit entre un la bonne bouffe et la mal bouffe ? L’humour et la créativité étaient au rendez-vous pour aborder la thématique de la nutrition de manière ludique. Le Ring des Couleurs Chaudes : Pourquoi la Chaleur dans la Restauration ? La palette de couleurs chaudes utilisée dans la fresque n’est pas un hasard. Les nuances de rouges, d’oranges et de jaunes évoquent non seulement la vitalité et la chaleur, mais elles ont également un impact psychologique sur l’appétit. C’est scientifique, paraît-il ! Les couleurs chaudes stimulent nos sens gustatifs et créent une atmosphère conviviale, parfaite pour un espace de repas. Il semblerait que le orange soit bon pour la digestion selon la psychologie des couleurs. Le Ring Devient Réalité : Collaboration avec les Patients Adolescents L’une des facettes les plus enrichissantes de ce projet a été la collaboration avec les patients adolescents accueillis à Mikkado. Ensemble, nous avons donné vie à cette scène décalée, chaque coup de bombe devenant une expression de leur créativité et de leur énergie. C’est une fresque qui appartient à tous, un projet collectif qui transcende les murs de l’hôpital. L’Humilité au Cœur du Projet : Graffeur à Wasquehal en Action Peindre au milieu de jeunes talents était une expérience unique. Bien que modeste, ce projet incarne l’idée que l’art peut fleurir même dans les endroits les plus inattendus. Pas de prétention ici, juste une volonté d’apporter un peu de couleur et de joie aux repas des patients. Voilà l’histoire de cette fresque à l’hôpital Mikkado, une aventure artistique qui s’est déroulée entre les rires, les techniques de dessins et la magie des couleurs. Restez connectés pour de nouvelles escapades artistiques dans les rues de Wasquehal, où l’art continue de répandre son énergie positive. [...]
Graffeur à Béthune : Élever la Paix à des Sommets Artistiques Salut à tous, amateurs d’art et citoyens de Béthune ! C’est avec une grande fierté que je vous raconte l’histoire de ma dernière aventure artistique en tant que graffeur à Béthune, une expérience qui m’a propulsé vers de nouveaux sommets, littéralement et artistiquement. Le Défi : Graffeur à Béthune Face au Tribunal Un jour, une idée aussi haute que le mur du tribunal est venue à l’esprit du Rotary Club International de Béthune : pourquoi ne pas créer une fresque qui respire la paix et qui surplombe notre cher tribunal de Béthune ? Une idée audacieuse qui m’a fait dire : “Et pourquoi pas !” Solo dans les Nuages : Graffeur à Béthune sur la Nacelle Armé de mes pinceaux et bombes de peinture, je me suis embarqué seul dans une nacelle, prêt à m’élever dans les airs pour donner vie à mon idée. Là-haut, à 15 mètres de haut, je me suis senti comme un danseur au bout des bras mouvants de la nacelle suspendue entre ciel et terre. La Fresque Imposante : Graffeur à Béthune et l’Art Monumental La fresque que j’ai créée ne fait pas dans la demi-mesure. Un pignon de maison entier de 15 mètres de haut a été le terrain de jeu pour mon imagination. La paix, symbolisée par une colombe élégante, prend vie devant le tribunal, avec une grande statue observant la rue d’un air grave, tenant une colombe qui jette un regard paisible vers la justice. Le Financement Bienfaisant : Graffeur à Béthune Soutenu par le Rotary Club International Une réalisation de cette envergure nécessite des ressources, et c’est là que le Rotary Club international est entré en scène. Par un geste de bienfaisance, ils ont généreusement financé cette fresque, montrant ainsi leur soutien à l’art urbain et à l’expression créative au cœur de Béthune. La Vision Professionnelle : Graffeur à Béthune, Gardien de l’Art Peindre seul sur une nacelle à une telle hauteur peut sembler audacieux, mais pour moi, c’était simplement une autre journée au bureau. Mon objectif : donner à Béthune une œuvre qui transcende le quotidien, qui invite à la réflexion et qui évoque la paix au-delà des barrières. Conclusion En Hauteur : Graffeur à Béthune, au-Dessus des Attentes Voilà, l’histoire de cette fresque devant le tribunal de Béthune, une aventure qui m’a élevé à des sommets artistiques inexplorés. En tant que graffeur à Béthune, c’est avec un immense plaisir que je partage cette réalisation qui, je l’espère, apportera un souffle de paix et d’art à tous ceux qui la contemplent. Restez connectés pour de nouvelles explorations artistiques à venir !   Je tiens à remercier Monsieur Didier Loiseau du Rotary Club International ainsi que Monsieur Hugues Beaugrand pour l’accompagnement dans ce projet dans les moments faciles, mais aussi les moments difficiles. Merci à la ville de Béthune pour son accompagnement lors de la validation du projet avec l’architecte des bâtiments de France, ainsi que le temps fort d’inauguration au cours duquel Madame La Sénatrice Amel Gacquerre a prononcé des mots motivants à mon égard qui résonnent encore aujourd’hui dans ma tête.  Pour aller plus loin dans la compréhension, le symbolisme : Ah, le symbolisme, c’est comme si l’art avait décidé de jouer à cache-cache avec la réalité ! J’adore cette danse mystique entre les formes et les significations. C’est comme si les artistes avaient pris une pause de réalité et avaient décidé de jouer avec nos cerveaux. Le symbolisme, c’est un peu comme une devinette artistique. Tu regardes un tableau et tu te dis : “Ok, c’est beau, mais qu’est-ce que ça signifie vraiment ?” C’est comme si les artistes avaient un club secret avec les symboles, et nous, on essaie de décoder leur langage ésotérique. C’est cet amour pour l’énigme visuelle, cette quête de sens caché derrière chaque trait, chaque couleur. C’est comme déambuler dans un labyrinthe artistique où chaque coin recèle une nouvelle révélation. Et puis, avouons-le, ça donne l’impression d’être dans une sorte de jeu de piste intellectuel. On se sent un peu comme des détectives de l’art, prêts à dévoiler les mystères cachés derrière chaque toile. Bref, le symbolisme, c’est mon terrain de jeu artistique préféré. Un peu de mystère, et voilà, je suis comblé ! Ici, ce n’était pas très compliqué car le message est assez simpliste! Quoi que.. [...]
Graffeur à Haumont : Ma Fresque Street-Art à la Saveur Éducative Salut les amis d’Haumont, c’est votre graffeur préféré ici, prêt à vous plonger dans l’univers coloré de ma dernière création ! Cette fois-ci, j’ai mis les bouchées doubles en apportant une touche artistique au lycée Placide Courtoy. Vous l’avez deviné, je parle bien sûr de ma fresque street-art sur le thème de la nourriture, une œuvre qui va donner une saveur particulière au réfectoire. Un graffeur à Haumont, bon programme! Graffeur à Haumont à l’Œuvre : C’est avec un pinceau dans une main et une bombe de peinture dans l’autre que je me suis lancé dans cette aventure artistique au cœur d’Haumont. Ma mission ? Apporter une explosion de couleurs chaudes et apaisantes au lycée Placide Courtoy et transformer le réfectoire en un lieu où l’art et la nourriture se rencontrent. La Fresque Qui Adule l’Alimentation : Imaginons un instant une fresque qui célèbre la diversité des saveurs et des cultures culinaires. C’est exactement ce que j’ai tenté de capturer sur ces panneaux de bois. Des nuances de couchers de soleil aux tons chaleureux d’épices, la fresque raconte une histoire de l’abondance que la nourriture peut offrir. Les Élèves en Action : Tout au long de la création de cette fresque, j’ai eu le plaisir de collaborer avec les élèves de Terminale ASSP (Accompagnement Soins et Services à la Personne). Non seulement ils ont ajouté leur touche artistique, mais ils ont également apporté leur vision unique de la relation entre l’alimentation et la santé. De la Palette à la Fourchette : Peindre une fresque sur la nourriture a été un délice, presque aussi satisfaisant que déguster un plat savoureux. Chaque pinceau était comme une fourchette, ajoutant une nouvelle couche de saveur à l’ensemble de l’œuvre. Une manière artistique de dire que l’art, tout comme la nourriture, peut être une expérience combinée. Vers l’Exposition : La fresque, une fois terminée, prendra place fièrement dans le réfectoire du lycée Placide Courtoy. Un lieu où les élèves pourront se régaler visuellement tout en savourant leur repas. Une fusion parfaite entre l’éducation, l’art et la gastronomie. Conclusion Gourmande : En tant que graffeur à Haumont, ma mission est de laisser ma marque artistique partout où je vais. Cette fresque au lycée Placide Courtoy est une célébration de la nourriture, de l’éducation et de la créativité collective des élèves. Alors, la prochaine fois que vous prendrez place dans le réfectoire, n’oubliez pas de lever les yeux et de déguster l’art qui orne les murs. Après tout, la vie est une toile et chaque coup de pinceau compte, même à la pause déjeuner !   [...]

Animations-Graffiti-ProDécorations-graffiti-chez-vous-particulierRéalisations graffiti Red Bricks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button